Michèle Bernier : "les Lyonnais aiment se marrer"

Michèle Bernier : "les Lyonnais aiment se marrer"
Michèle Bernier revient sur scène avec son one-woman-show intitulé "Vive demain!". Un véritable appel à l'optimisme à découvrir le vendredi 7 décembre au Toboggan de Décines.
 
Dans ce nouveau spectacle, vous nous parlez d'avenir et vous lancez également un pique à tous les adeptes du « c'était mieux avant »... 

Exactement. On en avait un peu marre d'entendre toujours cette litanie du « c'était mieux avant ». En fait, on s'est rendu compte que c'était plus la nostalgie de notre jeunesse qui nous fait dire que c'était mieux avant. Et le spectacle démarre de là.

Quels autres sujets évoquez-vous ?

On évoque tout ce que l'on est devenu, hommes et femmes. Aujourd'hui, on a envie de se dire qu'on est ensemble et pas séparés. Même si c'est super d'être différents, c'est bien aussi de faire les choses ensemble. Et puis ma soixantaine, parce qu'elle est arrivée. Le fait que je sois devenu grand-mère, ça a bouleversé un peu ma vie et mon regard sur les choses. Quand on a des petits enfants, on a envie de leur dire que le monde n'est pas fini, qu'il existe encore des tas gens de bonne volonté qui veulent transformer ce monde, qui n'est pas un monde facile, mais il faut espérer. Il faut avoir sa cheville au cœur.

C'est votre troisième spectacle en solo. On vous a vu au cinéma, à la télévision, au théâtre... On est-ce que vous vous sentez la plus heureuse ?

J'ai l'impression que j'ai une bonne nature (rires), je suis un peu heureuse partout pour tout vous dire. Mais retrouver la scène seule, ça faisait dix ans que ça ne m'était pas arrivé et je trépignais un peu de retrouver le public pour moi toute seule, venir m'échapper. Pour moi, c'est deux heures de liberté avec le public. C'est pour ça que j'avais envie de revenir seule sur scène.

J'imagine que vous avez déjà eu l'occasion de venir jouer à Lyon dans votre carrière. Quel est votre sentiment sur le public lyonnais réputé comme exigeant ?

La première fois que j'ai dû jouer à Lyon, c'était il y a très longtemps avec Mimie Mathie et Isabelle de Botton, on a fait un carton plein et on s'est dit « mais il faut arrêter de dire que les Lyonnais n'aiment pas rigoler » (rires). Je vais vous dire, les Lyonnais, ce sont des gastronomes. Et quand on est un gastronome, quand on aime le partage des bonnes choses, on aime se marrer. Le public lyonnais va obligatoirement dans cette phase-là.

L'interview intégrale :
  
 
Infos et billetterie ici.

J.Pa.

 

Votre vie privée est importante pour nous.

Nous et nos partenaires utilisons des cookies pour vous offrir une expérience en ligne personnalisée et des contenus adaptés à vos centres d'intérêt. Nous collectons uniquement des informations non sensibles sur votre navigation. Vous pouvez consentir à l'utilisation de ces cookies en cliquant sur ACCEPTER ou gérer vos paramètres pour contrôler entièrement les informations collectées et traitées. Pour plus d'informations sur notre politique de confidentialité, cliquez ici.