La rentrée sera difficile selon Emmanuel Macron

Publié le 3 juillet 2020

Emmanuel Macron prévient, ce vendredi matin dans la presse régionale, “la rentrée sera difficile”. Le chef de l’Etat fixe trois priorités pour la fin de son quinquennat. Le Ségur de la santé qui s’achève, le grand âge et la jeunesse.

Le président de la République qui promet également des incitations financières à l’embauche pour ne laisser personne sans solution, en particulier les jeunes qui s’apprêtent à rentrer sur le marché du travail.  Cette reconstruction “se poursuivra par un chantier sur le grand âge, puis sur l’accompagnement de notre jeunesse, qui a le plus souffert de la crise. C’est à elle que nous avons demandé le plus de sacrifices. 700 000 ou 900 000 jeunes qui entreront sur le marché du travail à la rentrée. Ce sont ceux qui verront des guichets fermés.”

Et face à la crise, ni augmentation d’impôt, ni taxe carbone ne sont prévues. La réforme des retraites, elle, doit être transformée notamment en ce qui concerne l’âge pivot. Sur le court terme, la priorité reste de “sauver les emplois, y compris avec l’activité partielle de longue durée”


En cours de diffusion

Titre

Artiste