Nantes-OL : l’avant-match

Publié le 11 avril 2019

Contexte, adversaire, joueur à suivre, déclaration, statistique, interrogation… Tout ce qu’il faut savoir avant la 32ème journée de Ligue 1.

Le contexte :
Les deux équipes sont en crise.
Mais l’OL a combattu la sinistrose toute la semaine : Bruno Genesio : ”Il y a deux façons de réagir : se mettre la tête dans le sable ou se remobiliser pour trouver des solutions. On va choisir la deuxième. Les joueurs ont discuté entre eux.”Le coach n’a pas renoncé à ravir à Lille la deuxième place. Avant LOSC-PSG dimanche, Lyon a l’opportunité en cas de victoire de recoller à deux points des Nordistes. Pour y parvenir, Bruno Genesio pourrait modifier sa défense en titularisant Kenny Tete à la place de Marcelo. En attaque, seul Martin Terrier, auteur de trois buts lors des trois dernières journées, est partant certain.

L’adversaire :
Nantes a perdu ses quatre derniers matchs.
Les Canaris n’ont remporté que deux de leurs douze derniers matches de Ligue 1 (2 nuls, 8 défaites), contre Caen (1-0) le 13 février et Bordeaux (1-0) le 24 février. ”La situation est assez compliquée mais il y a beaucoup de choses sur lesquelles nous sommes fautifs, a évoqué Vahid Halilhodzic. J’ai en tête le nombre d’expulsions ou encore les penaltys concédés. On doit être plus appliqué, plus concentré et plus malin. On cherche le plus rapidement possible une victoire. Contre Toulouse, ça ne s’est pas vu qu’on a joué à dix durant la deuxième mi-temps. Dans la situation actuelle, il faut penser à récupérer des points et pour cela, il faut gagner un match le plus rapidement possible.”

Les déclarations :

Bruno Genesio : “J’ai bon espoir que nos grosses déceptions nous poussent à faire des derniers matchs de très haut niveau. On a des devoirs vis à vis du club. Il faut se recentrer sur nous car nous seuls avons la clef. J’ai l’impression que les joueurs comprennent cela. Je n’ai pas de doute sur leur volonté de faire le mieux possible.”

Vahid Halilhodzic (ent. Nantes) : “Aujourd’hui, ils sont troisièmes de notre championnat. C’est une équipe de Ligue des champions. Pour moi, l’OL possède sur le papier un effectif capable de rivaliser avec le Paris Saint-Germain. C’est un club ambitieux avec des très bons joueurs qui, lorsqu’ils sont en pleine forme, sont capables de s’imposer devant Manchester City. Mais quand ça va moins, ils peuvent aussi perdre contre Dijon, chez eux. La réalité, c’est que nous avons besoin de points et eux aussi.”

Les hommes à suivre :

Nabil Fekir va-t-il débuter?A l’arrêt, le capitaine n’a plus marqué depuis le 3 mars. En 2019, il n’a marqué que quatre buts, dont trois penaltys. Fidèle à lui-même, Bruno Genesio a continué à le défendre : “Il a sûrement de bonnes raisons d’être un peu moins bien. Ce n’est pas facile d’entendre tout ce qu’on entend autour de lui. Il a besoin de calme, de répit, il a besoin qu’on lui foute la paix!” Mais c’est évidemment le lot des grands joueurs d’être très attendus, y compris par ses propres coéquipiers : “Nabil est un leader technique et de vestiaire. C’est important qu’on s’appuie sur lui. En ce moment, c’est peut-être compliqué pour lui mais il faut qu’on ait confiance en lui car il est largement capable de nous faire une fin de saison de folie. On va le pousser dans ce sens-là et j’ai confiance en lui pour qu’il le fasse.”

La statistique à confirmer:

L’OL n’a perdu qu’un seul de ses 22 derniers matches face à Nantes en Ligue 1 (6 nuls, 15 victoires), c’était le 6 décembre 2008 (2-1).

La question :

On s’y remet?

Nantes-OL, à vivre ce vendredi dès 20h30 en intégralité (sans pub) sur Tonic Radio.

Réagissez après le match en participant à notre Facebook live avec nos journalistes. Et réécoutez nos commentaires des buts en replay sur nos réseaux sociaux et sur notre site:  https://www.tonicradio.fr/replay-matchs-de-l-ol


En cours de diffusion

Titre

Artiste