A Lyon, les terrasses chauffées c’est terminé !

Publié le 24 novembre 2021

La nouvelle était officielle depuis le mois de juillet dernier, mais les premiers effets apparaissent en ce moment à l’approche de l’hiver. Cette mesure est d’ores et déjà en application.

Plus question de chauffer la rue. Le maire lyonnais, Grégory Doucet, a signé il y a quelques mois un arrêté municipal interdisant le chauffage de toutes les terrasses lyonnaises. Dans sa volonté de devenir une ville à neutralité carbone d’ici 2030, la ville de Lyon s’attaque aux terrasses chauffées, désormais interdites sur le territoire lyonnais. La fin “d’une aberration” pour le maire, qui a récemment annoncé que Lyon serait candidate au projet européen des 100 villes climatiquement neutres.

500 000 tonnes d’émission de CO2 par an

Cet arrêté municipal va entraîner la diminution drastique d’émission de dioxyde de carbone (CO²) : “il faut savoir qu’à l’échelle du pays, les systèmes de chauffage en extérieur correspondent à 500 000 tonnes de CO² émises chaque année” souligne Grégory Doucet. “C’est une mesure qui va nous permettre d’aller progressivement vers une neutralité carbone” poursuit-il.

Le maire de Lyon a rappelé le contexte d’urgence climatique dans lequel cette décision intervient. L’élu écologiste estime également que la COP26, récente conférence pour le climat, est “un échec total”, pendant laquelle de simples “mesures timides” ont été prises.

Les élus Grégory Doucet, Valentin Lungenstrass et Camille Augey sur une terrasse du 1er arrondissement, le 24/11/2021.

Des sanctions pour les contrevenants

En cas d’éventuelles transgressions de l’arrêté municipal, des sanctions sont prévues. “On aura d’abord des mises en demeure qui seront bien sûr données aux contrevenants. Il y a une sanction légale de 35€ qui s’applique. Et en cas de répétitions on pourra retirer le droit de terrasses si les professionnels ne voulaient pas respecter la règle” affirme la maire.

À Lyon, seule une terrasse sur 10 était jusque là équipée de chauffage extérieur. Une faible minorité qui ne devrait pénaliser que quelques restaurateurs. Plusieurs bars se sont équipés de plaids depuis plus ou moins longtemps pour réchauffer leurs clients de manière totalement écologique.

Une mesure applicable partout en France dès 2022

Dès le printemps 2022, la mesure s’appliquera à l’ensemble des terrasses françaises. Lyon aurait donc de toute manière adopter cette réglementation. D’autres villes ont déjà interdits le chauffage de leurs terrasses, comme Rennes depuis 2020 ou Thonon depuis 2012.


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste