Cinq choses à retenir après OL-Brest (1-1)

Publié le 7 août 2021

L’OL a raté ses débuts
Même si Lyon a sauvé les meubles en arrachant le nul (1-1) après avoir été mené, ce résultat est une franche déception. ”On a perdu deux points”, concède Peter Bosz. Brest, pire équipe de Ligue 1 la saison passée sur la phase retour, restait sur une préparation complètement ratée. Insipide offensivement en première période, avec une possession stérile, l’OL a été plus emballant en seconde période mais a cruellement manqué d’efficacité et de précision (4 tirs cadrés sur 17).

Lopes héroïque
Peu avant l’heure de jeu, Anthony Lopes a sorti une parade monstrueuse au ras de son poteau gauche pour aller chercher une puissante tête piquée de Chardonnet. Assurément le tournant du match. Impuissant sur le but de Cardona, le portier s’est aussi détendu en fin de match pour sortir une tête de Mounié. “Il nous a sauvé deux fois”, a souligné l’entraîneur néerlandais après le match.
D’un point de vue général, malgré ses 69% de possession, l’OL a concédé beaucoup trop de situations : 13 tirs (8 cadrés).

Thiago Mendes sifflé
Remplacé à l’heure de jeu, le Brésilien a essuyé une bronca d’un public lyonnais qui lui reprochait sans doute plus ses vélléités de départ que sa perte de balle sur le but breton. Peter Bosz avait décidé de le titulariser à la place d’Habib Keïta, sans doute pour éviter d’avoir à aligner trois novices d’entrée (avec Gusto et Lukeba).

Slimani confirme
Meilleur buteur de la préparation (4 buts), Islam Slimani a continué sur sa lancée en inscrivant le but de l’égalisation. Une réalisation pleine de sang-froid après une belle action amorcée par Léo Dubois et relayée par Karl-Toko Ekambi.

29 018 spectateurs
Pour le grand retour du public, 29 018 spectateurs avaient répondu présent, dont certains avaient remporté de grosses difficultés pour accéder au stade. L’ambiance a été assez inégale.  


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste