Attaque d’un fourgon en Suisse : le collègue du convoyeur suspecté

Publié le 12 juin 2019

Les faits remontent à février 2018 et une affaire rocambolesque d’un braquage d’un fourgon de transport de fonds en Suisse. Ce braquage avait été précédé de l’enlèvement de la fille de l’un des convoyeurs de fonds. Un temps placés en garde à vue, le convoyeur de fond et la victime de l’enlèvement avaient été relâchés.

Le butin de ce braquage avait été estimé entre 10 et 15 millions d’euros. En juillet dernier, deux millions d’euros avaient été retrouvés à proximité de Lyon chez un homme depuis mis en examen et écroué.

Le 14 mai dernier, les enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme de Lyon (Rhône) et de l’Office central de lutte contre le crime organisé, assistés de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI), avaient procédé à une quinzaine d’interpellations. Âgés de 35 à 45 ans, les suspects étaient pour la plupart connus des services de police.

Un nouveau rebondissement a émergé ce mercredi dans l’affaire d’après Le Progrès. En effet, le collègue du convoyeur dont la fille a été séquestrée est “suspecté d’avoir fourni les indications à une équipe de malfaiteurs lyonnais”. L’intéressé a pour le moment nié les faits. Selon les premières informations, le convoyeur véreux serait entré en contact avec des braqueurs par l’intermédiaire d’un loueur de voitures de luxe, basé dans le canton de Genève.


En cours de diffusion

Titre

Artiste