Ligue 1 : OL – OM, l’affiche définitivement interrompue après seulement cinq minutes de jeu

Publié le 21 novembre 2021

Cinq minutes. C’est le temps qu’aura duré l’Olympico entre l’OL et l’OM, affiche phare de la 14e journée de Ligue 1, qui se tenait ce dimanche soir au Groupama Stadium. Non que le suspense ait été tué d’entrée par l’une ou l’autre des équipes. Non, le match aura réellement duré cinq minutes.

C’est en effet le laps de temps qu’il aura fallu à l’OM pour obtenir un corner qui ne sera jamais joué. Et pour cause : alors qu’il s’apprêtait à nouveau à tirer ce coup de pied arrêté, après avoir reçu dans un premier temps des jets de projectiles qui l’ont poussé à déguerpir du point de corner, Dimitri Payet, le capitaine marseillais, a reçu une bouteille remplie d’eau sur la tête, envoyée depuis les tribunes du Groupama Stadium.

Touché, l’international français s’est écroulé sur la pelouse et le match, arrêté par Ruddy Buquet, n’a jamais repris. Dimitri Payet a mis du temps à se relever et, pendant qu’il était pris en charge par les soigneurs, la décision a été prise par l’arbitre de renvoyer les deux équipes au vestiaire.

Un à un, les vingt-deux acteurs ont donc quitté la pelouse du Groupama Stadium, Houssem Aouar, le capitaine lyonnais, et Dimitri Payet, celui de Marseille, à pied mais poche de glace plaquée sur la tête, fermant la marche.

S’en suivront deux heures de doutes, à ne pas savoir si le match allait reprendre. Les tribunes, pleines au coup d’envoi, se vidaient de spectateurs au fil des minutes, jusqu’à l’annonce du speaker à 22h05 (sachant que le coup d’envoi a été donné à 20h45) : le match va reprendre mais sera interrompu en cas de nouvel incident.

La joie des spectateurs n’aura cependant durée qu’un temps. Cette décision de reprendre, souhaitée par la Préfecture du Rhône, d’après la LFP, et prise dans un premier temps par Ruddy Buquet, selon le Préfet, sera de courte durée.

En effet, seuls les Lyonnais décideront de revenir sur la pelouse, sous les acclamations du public. Le temps pour eux de se ré-échauffer quelques instants, puis de retourner au vestiaire.

Le non-retour des Marseillais et du quatuor arbitral sur le terrain laissait envisager la suite de cette soirée, qu’une nouvelle annonce du speaker confirma : Monsieur Buquet a fait volte-face et a refusé de siffler la reprise de la partie, considérant que le sécurité des joueurs ne pouvait être assurée et que lui doit en être le garant.

Une décision ferme et définitive, qui laisse un goût amer alors que l’affiche s’annonçait belle et qui laisse imaginer le pire en termes de sanctions à l’encontre de l’OL. Une certitude néanmoins : l’auteur des faits a été arrêté et ne devrait plus remettre les pieds dans un stade. Pour une durée bien plus longue, cette fois-ci.


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste