Pass sanitaire : ce qu’il faut retenir de l’intervention de Jean Castex

Publié le 21 juillet 2021

Alors que l’extension du pass sanitaire entre en vigueur ce mercredi, Jean Castex était l’invité du JT de 13 heures de TF1. Voici ce qu’il faut retenir de son intervention :

  • Le Premier Ministre a d’abord confirmé que la France était entrée dans une 4e vague épidémique. “On est dans la quatrième vague […] Nous devons nous donner les moyens de maîtriser cette flambée épidémique. (…) On a une partie très importante de la solution.”
  • Le nombre de cas explose en France, notamment à cause de la propagation rapide du variant Delta. “Ce fameux variant Delta est là, (…) et beaucoup plus contagieux. Plus 140% en une semaine, plus de 18 000 cas hier“, a indiqué le Premier Ministre qui précise que 96% des 18 000 cas n’étaient pas vaccinés.
  • Il a également annoncé la mise en place d’une campagne de vaccination dans les collèges et les lycées, tout en précisant que le pass sanitaire ne sera pas nécessaire dans les établissements scolaires. “Au mois de septembre, nous allons mettre le paquet pour vacciner tous les enfants de 12 à 17 ans qui ne l’auront pas été. Nous allons mettre en place des dispositifs allant vers eux dans les établissements scolaires.” 
  • La vaccination va continuer à s’accélérer, avec cinq millions de rendez-vous qui vont s’ouvrir dans les quinze prochains jours. On a décidé d’accélérer le déploiement des doses, ce matin, en conseil de défense.. D’ici quinze jours, on va ouvrir cinq millions de rendez-vous, et l’idée ce n’est pas de dire, vous aurez un rendez-vous le 20 août.”
  • Alors que la barre des 40 millions de Français ayant reçu une première dose de vaccin devrait être atteinte fin juillet, avec un mois d’avance, Jean Castex fixe désormais l’objectif de “50 millions de primo-vaccinés fin août”.
  • Concernant les contrôles du pass sanitaire, Jean Castex affirme qu’une tolérance d’une semaine sera appliquée dans les lieux concernés. “Il y aura une semaine, huit jours, où le temps est à la pédagogie, après viendra le temps des sanctions”
  • Le Premier Ministre assure qu’il n’y aura pas de contrôle d’identité de la part des gérants des lieux concernés par le pass sanitaire. “Ce qui a été décidé, c’est qu’on va faire peser sur les restaurateurs, les cafetiers, la vérification que la personne a bien son pass sanitaire. Mais tout ce qui a trait à l’identité de la personne, ce sera dans un deuxième rideau […] Il n’a jamais été question de faire contrôler l’identité des clients par les restaurateurs et les cafetiers.”

En cours de diffusion

Titre

Artiste