60 % des élèves lyonnais vivent dans un air trop pollué

Publié le 9 avril 2019

C’est une carte qui interpelle. 53% écoles maternelles et élémentaires, crèches, halte-garderies de Lyon et sa périphérie sont situées à moins de 200 m d’une zone où la pollution au dioxyde d’azote dépasse le niveau légal. Et 13 % se trouvent à moins de 50 m d’une zone « extrêmement polluée » , selon Greenpeace.

Les établissements qui se trouvent le long des quais du Rhône, près de Perrache, grande rue de la Guillotière, boulevard Vivier-Merle ou encore à proximité du périphérique Laurent-Bonnevay sont les plus exposés.

La norme européenne à ne pas dépasser est fixée à 40 µg/m3 pour le dioxyde d’azote, en moyenne sur l’année. C’est important car c’est l’exposition chronique à la pollution de l’air qui conduit aux impacts les plus importants sur la santé. Au-delà de cette norme, les impacts sanitaires peuvent être dangereux, notamment pour les jeunes enfants, mais même en-deçà, l’absence de risques pour la santé n’est aujourd’hui pas garantie.

Vous retrouvez la carte ici.


En cours de diffusion

Titre

Artiste