L214 dévoile des images choquantes de l’abattoir de Briec en Bretagne

Publié le 5 mai 2021

L’association lyonnaise L214 dévoile une nouvelle enquête menée dans l’abattoir de Briec dans le Finistère. Des images choquantes ont été diffusées.

Spécialisée dans l’abattage des “coches” (truies de réforme), cette exploitation fait partie du groupe Les Mousquetaires et fournit l’enseigne Intermarché. Près de 2300 truies sont abattues chaque semaine dans l’établissement.

Les images montrent des pratiques cruelles et non-conformes

Des truies blessées, tremblantes, coincées dans les couloirs sont parfois tuées lentement et dans la douleur, révélant des installations défectueuses et de la maltraitance animale.

L’association mentionne notamment un “box d’immobilisation inadapté” et “une pince à électronarcose défaillante” qui augmentent la souffrance des animaux et met en danger les employés. Ces dysfonctionnements avaient déjà été remarqués en 2016 par un rapport des services vétérinaires.

” Une fois de plus, on constate l’extrême souffrance des animaux pour la viande. “L’enfer n’existe pas pour les animaux, ils y sont déjà…” disait Victor Hugo. Avec cet abattoir de Briec en Bretagne, nous y sommes totalement. » Sébastien Arsac, porte-parole de L214.

En réaction, L214 adresse une pétition à Michel Mahé, préfet du Finistère et à Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture pour demander la fermeture immédiate de l’abattoir. A la suite d’autres enquêtes, un nouvel audit généralisé des abattoirs français est aussi requis par l’association.


En cours de diffusion

Titre

Artiste