L’auteur de l’attaque de Villeurbanne sera-t-il jugé ?

Publié le 24 septembre 2020

Il n’y aura peut-être jamais de procès aux assises. La deuxième expertise psychiatrique de l’homme, qui a agressé des passants au niveau du métro Laurent Bonnevay de Villeurbanne en août 2019, a conclu à une abolition du discernement, selon Le Progrès.

Pour rappel, cet Afghan de 34 ans qui a été diagnostiqué schizophrène et paranoïaque s’en était pris aux passants, armé d’un couteau et d’une fourche de barbecue. Il avait tué un jeune homme de 19 ans et blessé huit autres personnes.

Une troisième expertise va avoir lieu. A noter que la première expertise, réalisée en décembre dernier, évoquait une altération du discernement ce qui ouvrait la voie à un procès.


En cours de diffusion

Titre

Artiste