Le musée des confluences accueille une nouvelle exposition temporaire

Publié le 5 juin 2019

À partir du 6 juin, l’exposition « Le monde en tête », né d’une donation d’Antoine de Galbert, prendra ses quartiers au musée des confluences.

Le collectionneur a confié plus de 500 coiffes au musée, et 335 d’entre elles seront exposées à partir du 6 juin. Souvenirs des voyages autour du monde d’Antoine de Galbert, les couvre-chefs resteront à l’affiche jusqu’au 15 mars prochain.

En plus des coiffes, réparties en différentes thématiques universelles, l’exposition temporaire inclut aussi une scénographie de Zen+dCo. La spécialiste de l’architecture muséographique a déjà collaboré avec le musée des confluences sur l’exposition permanente « Espèces, la maille du vivant ».

D’une coiffe résille datant du Pérou précolombien (pré-XVe siècle) à la coiffe de mariage du Bengale, datée au début du XXIe, « Le monde en tête » nous emmène autour du monde. Les coiffes racontent l’histoire de tribus exotiques, de voyages merveilleux… mais aussi des anecdotes cocasses.

Cette coiffe qui n’en est pas une a été inclue dans l’exposition.

Véritable passionné de coiffes depuis plus de trente ans, à tel point qu’il confie être devenu « un chasseur sans fusil » depuis que sa quête de nouvelles coiffes a cessé, Antoine de Galbert s’est éprit de ces couvre-chefs pour de multiples raisons.

Pour plus d’informations sur l’exposition, cliquez ici.


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste