Lyon : les HCL sauvent 27 patients en relançant un médicament

Publié le 23 juin 2022

Les Hospices Civils de Lyon (HCL) ont relancé depuis plusieurs mois la fabrication d’un médicament qui avait disparu du marché en raison de son coût élevé. En relançant sa production, les HCL ont pu sauver 27 patients en un an.

Tout a commencé à l’automne 2020. Un adolescent de 15 ans, immunologies-déprimé après une greffe du foie, souffrait de diarrhées sévères. Une biologiste des HCL a mis en évidence la présence dans son organisme d’un champignon de la famille des microsporidies, potentiellement mortel dans un tel cas.

Le problème est que pour le guérir, un seul remède existait : la fumagilline, dont la production a été arrêtée en 2019 au niveau mondial en raison de son coût élevé.

Fripharm, la plateforme de fabrication, de recherche et d’innovation pharmaceutique des HCL, s’est alors démenée auprès de ses fournisseurs chinois, indiens et européens pour trouver une solution. Et elle a fini par trouver, en Hongrie, 300 grammes de matière active servant à produire le médicament.

Les pharmaciens des HCL en ont tiré un médicament et 15 jours plus tard, en août 2021, le jeune homme était guéri. Depuis, 26 autres patients provenant de toute la France ont pu être sauvés grâce à ce traitement.

Ces 300 grammes ne sont malheureusement pas éternels. Pour pérenniser la production du médicament, un appel à financement a été lancé.


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste