Ligue 2 : l’ASSE se fait peur mais revient d’entre les morts face à QRM (2-2)

Publié le 15 août 2022

L’AS Saint-Étienne se déplaçait sur le terrain de Quevilly-Rouen Métropole, ce lundi, en clôture de la 3eme journée de Ligue 2.

Mal embarquée dans sa saison de redécouverte de la Ligue 2, avec une pénalité de trois points au compteur conjuguée à un mauvais départ, traduit par une défaite à Dijon en ouverture (2-1), puis par un nul contre Nîmes à domicile lors de la 2e journée (1-1), l’ASSE pointait encore en position de lanterne rouge avant de se rendre en Normandie ce lundi soir.

En face, l’équipe de Quevilly-Rouen, pas mieux lancée avec une défaite et un nul également au compteur, fait office de concurrent direct au maintien, en position de premier non-relégable mais avec déjà trois points d’avance avant ce match. Les calculs étant vite faits, les Stéphanois se devaient d’obtenir une victoire à l’occasion de ce déplacement pour se donner un peu d’air et ne pas perdre d’autres points face à une formation abordable.

Un nouveau départ manqué

Mais l’ASSE est encore en rodage en ce début de saison et cette équipes stéphanoise reste toujours aussi fébrile. C’est ce qu’ont démontré les trente première minutes de cette rencontre, qui ont vu les Verts être menés 2 à 0 sur des buts qui soulignent ces faiblesses défensives récurrentes.

Sur le premier but, Yann Boé-Kane a été le seul à suivre une frappe de Mafouta à bout portant bien repoussée par Étienne Green, malgré la présence de plusieurs défenseurs stéphanois dans la surface (13′, 1-0). Puis sur le second, Garland Gbellé était complètement seul au cœur de la surface pour reprendre de la tête un superbe centre d’Alpha Sissoko (32′, 2-0).

Deux exploits pour sonner la révolte

Deux actions où la défense stéphanoise s’est montrée apathique mais qui ont eu le don, au moins, de remettre les Verts dans le sens de la marche. Sur un exploit individuel, Jean-Philippe Krasso, buteur sur penalty le week-end dernier contre Nîmes, réduisait le score et sonnait la révolte (36′, 2-1), avant qu’un autre exploit de Mahdi Camara sur le couloir droit ne débouche sur un centre repris par Mathieu Cafaro, qui égalisait d’une volée de l’extérieur du pied droit (45′, 2-2).

L’AS Saint-Étienne revînt d’entre les morts mais n’eut pas la force d’arracher sa première victoire de la saison. L’ASSE aurait même pu s’incliner en fin de rencontre sans un grand Étienne Green, auteur d’une superbe claquette sur un coup franc de Gustavo Sangaré (88′), consécutif à l’expulsion très sévère de Mickaël Nadé (85′). Du bon, du bien moins bon mais un point de pris malgré tout par l’ASSE, qui ne compte plus que -1 point au compteur.

Yvon Marcellin


FEUILLE DE MATCH

Au stade Robert-Diochon, à Quevilly.
Ligue 2 – J3 : 
Quevilly-Rouen Métropole 2–2 AS Saint-Étienne (2-2).

Arbitre : Alexandre Perreau-Niel.
Arbitres assistants : Ludovic Zmyslony et Yohann Larmant.
Quatrième arbitre : Ludovic Genest.

Avertissements : Boé-Kane (38′), I. Soumaré (45′), Diedhiou (61′) et Pendant (90+4′) à QRM. S. Palencia (39′), Ma. Camara (78′) et L. Mouton (90+4′) à l’ASSE.
Expulsion : Nadé (85′) à l’ASSE.

Buts : Boé-Kane (13′) et Gbellé (32′) pour QRM. Krasso (36′) et Cafaro (45′) pour l’ASSE.
Passes décisives : A. Sissoko (32′) pour QRM. Ma. Camara (45′) pour l’ASSE.

QRM (4-2-3-1) : N. Lemaître – Al. Sissoko (Na. Cissé, 90+2′), Diedhiou, Ti. Cissokho, Pendant – Boé-Kane (K. Sidibé, 60′), Pierret (G. Sangaré, 82′) – A. Bonnet ©, Gbellé (Houtondji, 60′), I. Soumaré – Mafouta (Bangre, 82′).
Entraîneur : Olivier Echouafni.

ASSE (4-3-3) : Green – S. Palencia, J. Giraudon ©, Nadé, G. Silva (Y. Maçon, 75′) – M. Camara, Neyou (Pintor, 61′), Lobry – Aiki (L. Mouton, 61′), Krasso, Cafaro (Rivera, 75′, puis S. Sow, 87′).
Entraîneur : Laurent Batlles.


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste