L’OL et Bosz humiliés, Lopes surnage…Ce qu’il faut retenir de la défaite de l’OL à Rennes (4-1)

Publié le 7 novembre 2021

L’OL a été humilié à Rennes (4-1) à l’occasion de la 13ème journée de Ligue 1.

Genesio a dominé Bosz
Les deux coachs avaient changé de tactique : Bruno Genesio avait troqué son 4-4-2 contre un 4-3-3, Bosz avait abandonné son 4-2-3-1 au profit d’un 4-3-3. Le résultat dit clairement lequel des techniciens a gagné le combat tactique. L’OL s’est fait rouler dessus au point que les statistiques sont humiliantes : 25 tirs à 6 et 12 tirs cadrés à 4 en faveur des Rennais.
Bosz n’a osé corriger le tir au cœur de la première période. S’il est enfin revenu au 4-2-3-1 à la pause, le mal était fait et, en plus, l’entrée de Slimani n’était sans doute pas la plus judicieuse vu la physionomie du match. A l’inverse, quand Genesio a remplacé Terrier par Truffert, celui-ci a immédiatement claqué un doublé.

Lopes, le meilleur lyonnais
Cela veut tout dire : malgré les quatre buts encaissés, le gardien de l’OL a été le meilleur joueur de son équipe. Sans les exploits répétés du Portugais, Rennes aurait ouvert le score bien avant le but de Laborde à la 45ème minute. Impuissant sur les quatre buts bretons, le Portugais a notamment été magnifique à deux reprises face à Terrier ainsi que sur une tête de Bourigeaud.

Une dispute pour un peno à 0-4
Le but du 4-1 aurait pu sauver l’honneur. Au contraire, il a mis en évidence l’état d’esprit déplorable des Lyonnais qui se sont chamaillés pour tirer un penalty à 0-4. Probable tireur désigné, Aouar s’est fait griller la politesse par Paqueta, heureusement buteur d’un contre-pied impeccable.

21 buts du jamais vu depuis 1982-83
La statistique fait froid dans le dos : l’OL n’avait pas encaissé autant de buts après 13 journées depuis 1982-1983, un championnat à l’issue duquel Lyon avait été relégué en deuxième division.

Revivez la prolongation de la défaite de l’OL sur la page Facebook Tonic Radio.


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste