Gardanne : vives tensions suite à l’intrusion de salariés au sein de la centrale à charbon

Publié le 12 octobre 2021

Ce mardi, vers 6 heures du matin, environ 80 salariés de la centrale à charbon de Gardanne sont entrés par effraction sur le site afin d’en occuper les lieux, à la suite d’une manifestation organisée par la CGT, indique 20 Minutes.

La centrale, qui appartient au groupe GazelEnergie, est l’une des quatre dernières centrales électriques à charbon de France et sa fermeture est prévue pour 2022. Un Plan de sauvegarde avait d’ailleurs été validé par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise en juillet dernier, ce qui va entraîner la suppression de 98 des 154 postes répartis au sein de la centrale.

Une plainte va être déposée par la direction

Selon les informations de 20 Minutes, plusieurs grévistes seraient cagoulés, des dégradations ont été causées, des pneus et des palettes de bois ont été incendiés, et les issues de secours ont été bloquées.

Et si aucune agression physique n’a été déplorée, la direction de l’usine affirme, dans un communiqué, que plusieurs de ses salariés seraient munis de « matraques télescopiques, de lacrymogènes, de battes de baseball et d’armes blanches ». Face à cette situation, la direction a d’ailleurs choisi de porter plainte. Des affirmations contestées par la CGT.


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste