L’application Yuka condamnée après une critique sur les nitrites

Publié le 14 septembre 2021

On ne la présente plus. L’application Yuka, qui classifie les aliments, boissons, produits de beauté et d’hygiène corporelle, a été condamnée par le tribunal de commerce d’Aix-en-Provence suite à une plainte du groupe ABC, spécialisé dans le jambon cuit. En question l’utilisation du terme “cancérigène” à propos des nitrites, additif utilisé pour une meilleure conservation du jambon notamment, par l’application. La décision rendue implique une suppression de “la mention précisant que les nitrites sont cancérigènes et génotoxiques ou tout terme équivalent“.

Le groupe ABC avait également demandé un dédommagement de l’ordre de 500 000 euros pour le préjudice financier subi mais ce point a été rejeté après que le décisionnaire du litige ait décidé que le nombre de preuves apporté ne soit pas suffisant pour estimer les pertes réelles.


En cours de diffusion

Titre

Artiste