Levothyrox : Merck condamné à verser 3 millions d’euros aux plaignants

Publié le 25 juin 2020

La cour d’appel de Lyon a reconnu que le laboratoire Merck a commis “une faute”. Ce jeudi 25 juin, l’entreprise allemande a été condamnée à verser 1000 € à chacun de ses plaignants.

Rebondissement dans l’affaire du Levothyrox. En première instance, les juges avaient écarté la responsabilité de Merck. Suite à cela, 3 329 patients, souffrant d’effets secondaires avaient fait appel. Ils réclamaient chacun 10 000 € de dédommagement.

Le changement de la formule du médicament mis en cause

La nouvelle formule du médicament, modifiée, a été pointée du doigt entre mars 2017 et avril 2018. Environ 31 000 patients, souffraient alors de maux de têtes, insomnies et vertiges.

Face à cette accusation, le laboratoire pharmaceutique s’est défendu en affirmant qu’il était impossible d’informer directement les patients. La loi le lui interdisant.

Merck se pourvoit en cassation

L’affaire n’est pas encore terminée. Le directeur juridique de Merck, Florent Bensadoun, a jugé cette décision “totalement incompréhensible” d’après Ouest France. Il a d’ores et déjà annoncé que l’entreprise allait se pourvoir en cassation.


En cours de diffusion

Titre

Artiste