Il était une fois… le Parc des Oiseaux

Publié le 15 juillet 2019

Le Parc des Oiseaux a vu le jour en 1970 après une forte volonté de créer une réserve dans la Dombes, une région reconnue au niveau européen pour sa faune riche. Après la création d’une réserve de 230 hectares dans les années 60, 10% du territoire était réservé à ce parc. L’année prochaine, le parc va souffler sa 50e bougie avec une très forte évolution depuis ses débuts. Le but étant de faire découvrir les oiseaux dans leur milieu “naturel” aux visiteurs.

Le plus grand parc français en matière d’oiseaux

À travers 35 hectares, le Parc des Oiseaux propose à ses visiteurs de découvrir plus de 3000 oiseaux, répartis sur 600 espèces. L’occasion de s’inviter intégralement dans leur monde. Une visite « sans frontières » dans un paysage local, au milieu des étangs, des arbres et des roselières.

L’une des particularités du parc est de reproduire le plus fidèlement possible les différents milieux de vie de chaque espèce.

  • L’Amérique du sud
    Ce sont dans la volière du Pantanal, la Crique des Manchots et dans la maison des Colibris que vous découvrirez de nombreuses espèces provenant de l’Amérique du Sud. Un territoire haut en couleur, que vous pourrez admirer tout au long de votre circuit.
  • L’Afrique
    L’Afrique vous ouvre ses portes pour vous faire découvrir ses 300 espèces d’oiseaux en plein coeur d’une réelle mosaïque africaine. 
  • L’Australie
    Cette traversée de l’Australie vous sera proposée à travers la visite de 2 sites : le Bush australien et la volière des Loris où vous déambulerez entre une faune et une flore typique de l’île continentale. 
  • L’Asie
    De même que pour le continent d’Amérique du sud, l’Asie vous suivra tout au long de votre visite. Ce sera aussi l’occasion de découvrir les espèces les plus rares et menacées du monde, telle que l’une des plus grandes collections de Calaos d’Europe. 
  • L’Europe
    La volière de la Vallée des Rapaces vous permettra de redécouvrir l’histoire de certains oiseaux de notre continent en les observant de plus près. Vautours, milans, chouettes, hiboux et bien d’autres voleront au-dessus de vos têtes. 

Traversez l’Asie, faite un safari en Afrique, un tour en Australie, un road trip en Amérique du sud et admirez l’Europe à travers les différentes zones du parc.

Le point fort du parc : une visite “sans frontières” en immersion et osmose entre homme et nature.

Le vétérinaire du parc indique la volonté de créer un espace homme-oiseau.

Incubateur de petites bêtes

La particularité de ce parc est la présence d’une nurserie. En effet, chaque année c’est plus de 500 petites bêtes à plumes qui naissent avec l’aide des trois soigneurs présents dans les lieux. Faire éclore les oeufs, nourrir les bébés oiseaux… 96 % des résultats en ce qui concerne les naissances sont positifs. À titre d’exemple, le parc à vue naitre une espèce très rare, un Calao Papou. Cette naissance est une réussite pour le parc puisque cette espèce ne se reproduit que très rarement en captivité.

D’ailleurs, vous pourrez observer les oisillons grandir et évoluer à travers des vitres dans le coin nurserie.

Le fameux Calao Papou a environ 3 mois

Le bien-être des animaux : engagement fort du parc

Les 15 animaliers du parc travaillent chaque jour pour le bien-être de leurs petites bêtes.

Le vétérinaire du parc explique l’adaptation des oiseaux quand ils arrivent dans leur nouvelle maison.

Le parc tient également à avoir un rôle pédagogique pour ses visiteurs tels que l’apprentissage et la sensibilisation des espèces en voie de disparition. Ces enjeux principaux subsistent notamment grâce à l’accompagnement que la structure met en place dans la reproduction des différentes espèces en captivité. Cela permet donc de conserver les espèces en voie de disparition, de construire des échanges entre les autres parcs, et ainsi de faire découvrir de nouvelles espèces au public.

De fort engagements partagés avec l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (EAZA), dont le but est également de maintenir une diversité génétique des populations captives.

Le bien-être des visiteurs : central dans la visite

Après une matinée découverte dans les nombreux espaces du parc et une petite visite de la nurserie dans laquelle vous aurez peut-être la chance de voir des bébés à plumes, le parc propose plusieurs lieux de restauration dont un super restaurant au bord de l’eau proposant des plats typiques de la région.

La nouveauté du parc c’est une grande tour de 27 mètres en haut de laquelle vous pourrez admirer les nids de cigognes et avoir une vision panoramique de l’environnement qui vous entoure.

Un spectacle est également proposé pour admirer un feu d’artifice de couleurs et de grâce. À travers le vol d’oiseaux qui vous fera baisser la tête tant ils sont proches de vous et des mises en scène éducatives et distrayantes, le spectacle “les oiseaux en vol” ravira les petits et les grands.

La volonté du parc étant centrée sur le rapport homme-oiseau, des activités innovantes sont également proposées :
une ferme où les enfants peuvent déambuler à travers les animaux de la basse-cour, une volière où vous pourrez nourrir de jolis perroquets et peut-être accueillir un petit compagnon coloré sur l’épaule. Un moment de découverte et de rapprochement avec ces majestueuses bêtes.

Tout au long de votre parcours dans le parc vous serez bien-sûr guidé par des panneaux et des expositions pour vous faire partager au mieux la vie des volatiles.

Projet a venir

Le parc n’a cessé d’évoluer avec le temps, et ne compte pas s’arrêter là ! D’après les dires de Christophe Bec, responsable animalier, le parc a grand espoir d’établir un complexe s’intitulant « Les oiseaux de l’extrême ». Une nouvelle zone du parc qui accueillera de nouvelles espèces d’oiseaux venant d’un milieu de froid extrême. Une partie « désert » aura également sa place au sein du parc. Des nouveautés qui verront le jour, on l’espère, d’ici 2022 !

Fête des lumières en été

Le Parc des Oiseaux organise pour la deuxième année ses nocturnes en été. Du 18 juillet au 31 août vous pourrez découvrir le parc de nuit pour une soirée lumineuse et spectaculaire.

Emmanuel Visenti – Directeur du Parc des Oiseaux – donne quelques indications sur les nocturnes du parc.

Le programme de cette soirée se fait en deux temps : 
pour commencer vous pourrez déambuler dans les espaces du parc ouverts et éclairés pour l’occasion. Une balade immersive avec un aspect ludique et interactif pour les petits et les grands ! À travers des jeux lumineux et des vidéos projetées sur les enceintes du parc, découvrez un lieu magique. La grande tour du parc sera également en lumière et créera un véritable oiseau monumental. 

Ensuite, place au spectacle. Dans un univers fantastique et poétique vous suivrez l’histoire d’un petit garçon et d’une cigogne. Avec des jeux de lumière, des lasers, des fontaines d’eau et des rétroprojections, le retour en enfance est garanti. 
Un événement en partenariat avec la fête des Lumières dont l’une des créatrices est Marie-Jeanne Gauthé, la scénographe vidéo qui avait créé le spectacle lumineux au parc de la Tête-d’Or lors de la dernière fête des Lumières.  

Pas d’inquiétudes du côté du bien-être des petites bêtes puisque celles trop sensibles au stress d’un tel événement seront gardées dans certains espaces non ouvert au public de nuit. 

Le parc des Oiseaux, un parc qui devrait ravir petits et grands plaçant les belles bêtes volantes au coeur de ses espaces créés spécialement pour le plaisir de vos yeux…

Reportage de Alicia Stoecklin et Emilie Flamain


En cours de diffusion

Titre

Artiste