Isère : un patient meurt après une téléconsultation, sa famille porte plainte

Publié le 26 avril 2021

La famille d’un homme mort en avril 2020, sept jours après une téléconsultation qui n’aurait pas établie le bon diagnostic, a porté plainte ce lundi pour homicide involontaire, et souhaite lancer un débat sur la télémédecine.

Un mauvais diagnostic

L’avocat de la famille, dénonce une erreur médicale “grave” à la suite d’un diagnostic incomplet à distance. En effet, la médecin, en charge du patient quadragénaire atteint d’un cancer et d’une importante obésité, diagnostique un “champignon sur la langue, quelque chose d’assez banal” mais les symptômes se poursuivent et le 27 avril, sa compagne le retrouve quasiment inconscient chez lui.

Une plainte déposée

Le lendemain, à l’hôpital de Grenoble, il sera victime “d’une banale décompensation diabétique” qui se détecte avec une prise de sang, comme l’affirme l’avocat de la famille. Une pathologie facilement identifiable, selon l’avocat. La famille a donc déposé plainte pour homicide involontaire.

Au-delà de ce décès, l’avocat appelle le Conseil de l’ordre à lancer le débat sur la pertinence de la téléconsultation. 


En cours de diffusion

Titre

Artiste