Jassans : ils écopent d’amendes pour avoir décrochés le portait de Macron

Publié le 13 juin 2019

Les six militants d’Action non violente-COP21 qui ont décroché le portrait d’Emmanuel Macron le 3 mars dernier dans la mairie de Jassans-Riottier, ont été jugés au tribunal de grande instance de Bourg-en-Bresse. 

Les six activistes, qui avaient commis cet acte pour dénoncer l’« inaction climatique et écologique » du Président, ont été condamnés à des amendes. 500 euros avec sursis pour cinq d’entre eux et 250 euros pour le sixième.

Ils étaient poursuivis pour « vol en réunion et par ruse » et pour refus de prélèvement d’ADN pour cinq d’entre eux.
Au début de l’affaire les prévenus risquaient jusqu’à dix ans de prison et 150 000 euros d’amende. Finalement, le procureur avait requis des peines de 1 000 et 2 000 euros d’amende. 


Current track

Title

Artist