L’ “Affaire du siècle” : la France condamnée à “réparer le préjudice écologique”

Publié le 14 octobre 2021

Ce jeudi 14 octobre, le tribunal administratif de Paris a condamné l’État français suite à ses promesses non-tenues dans le cadre de la lutte face au réchauffement climatique. “L’Etat a jusqu’au 31 décembre 2022 pour réparer le préjudice écologique qu’il a lui-même causé par le non-respect de ses engagements” selon l’association Notre Affaire à Tous, qui avait attaqué l’État pour n’avoir pas respecter ses engagements sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre.

Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme (FNH), Greenpeace France et Oxfam France avaient déjà eu gain de cause en février par le tribunal qui avait déclaré l’État “responsable”. Les ONG avaient ensuite décider de demander une réparation du préjudice écologique, d’où la décision rendue en ce jour. Celle que l’on surnomme l’ “Affaire du siècle” a en tout cas donné raison à toutes les personnes agissant au quotidien pour préserver notre planète, et a permis la condamnation d’un État, chose qui était déjà arrivé aux Pays-Bas en 2018.


En cours de diffusion

Titre

Artiste