La France a vu sa première naissance à la suite d’une greffe d’utérus

Publié le 17 février 2021

C’est une première en France qui vient d’être réalisé à l’hôpital Foch de Suresnes, à Paris. Ce 17 février, la naissance d’un enfant a eu lieu à la suite d’une greffe d’utérus.

Une petite fille de 1,8 kg nommée Misha, a vu le jour le vendredi 12 février après 7 mois et demi de grossesse. La mère de 36 ans a été greffée le 31 mars 2019 en 18h d’opération pour extraire l’utérus et le greffer. Deborah est née sans utérus, et est atteinte du syndrome de Rokitansky (MRKH) qui touche une femme sur 4 500 à la naissance.

Cette naissance est un réel espoir pour les femmes nées sans utérus ou celles auxquelles il a dû être enlevé. Elle représente une alternative expérimentale à la gestation pour autrui (GPA), interdite en France, ou à l’adoption.

À savoir : la première greffe au monde du même type est survenue en octobre 2014, en Suède. L’enfant est né le 15 décembre 2017 après plusieurs tentatives échouées. Cette première française est le résultat de plus de 12 ans de recherches et de collaborations, en particulier avec le professeur Brännström.


En cours de diffusion

Titre

Artiste