Ligue 1 : ce qu’il faut savoir avant OL-OM

Publié le 1 février 2022

L’OL reçoit l’Olympique de Marseille, ce mardi (21h), au Groupama Stadium, en match en retard de la 14e journée de Ligue 1.

L’Olympico, un acte II sous tension
C’est peu de dire que ce match entre l’OL et l’OM est attendu. Plus de deux mois après avoir été définitivement arrêté suite au jet d’une bouteille d’eau de la part d’un supporter lyonnais sur Dimitri Payet, après de longues minutes d’incompréhension et d’atermoiements, l’Olympico va enfin avoir lieu ce mardi soir dans un Groupama Stadium vide de supporters, à huis clos, mais dans une atmosphère qui promet d’être électrique. Parce que les deux clubs ont des antécédents ces dernières saisons (victoire de l’OL au finish au Vélodrome en 2018 suivie d’une bagarre générale, les joutes verbales entre Dimitri Payet et Rudi Garcia en 2019…) mais aussi et surtout car les passes d’armes ont été âpres depuis le 21 novembre dernier : après la bataille dans les couloirs pour reprendre ou non le match, celle-ci s’est poursuivie dans les médias et devant les commissions de discipline pour gagner ou ne pas perdre un match ou des points sur tapis vert, puis pour trouver ensuite une date de report. L’incident avait vu l’OL être sanctionné d’un point de pénalité et d’un match à huis clos, sanction jugée peu sévère par l’OM, qui avait fait appel mais avait été débouté par la FFF, avant de prendre son temps pour saisir le CNOSF et poursuivre la procédure, ce qui a entraîné le report du match à ce 1er février, ce qui prive l’OL de l’un de ses hommes forts, Lucas Paquetá, retenu avec la sélection brésilienne.

Un OL grandement diminué
Outre l’absence de Lucas Paquetá, plusieurs autres absents de marque manqueront à l’appel ce mardi soir du côté de l’OL. À commencer par son compatriote, Bruno Guimarães, transféré vendredi dernier à la surprise générale à Newcastle pour un montant de 50,1 millions d’euros bonus compris. L’OL va surtout être decimé aux avants-postes : Moussa Dembélé est positif au Covid, Karl Toko-Ekambi est à la CAN et Tino Kadewere est suspendu, tandis qu’Islam Slimani a résilié son contrat lundi. Enfin, Houssem Aouar est blessé, tout comme Jason Denayer, Damien Da Silva est aussi suspendu et Jeff Reine-Adélaïde est trop juste pour reprendre. Mais des absents, l’OM en compte également : Konrad De La Fuente est blessé, Leonardo Balerdi est suspendu, Gerson est en sélection avec Paquetá, tandis que Pape Gueye et Bamba Dieng sont à la CAN. Mais aucun d’eux ne fait figure de titulaire indiscutable au sein du onze marseillais…

Une fin de mercato agitée
Le contexte de cet Olympico est indéniablement lié au mercato hivernal, qui aura vu les deux effectifs être chamboulés, notamment côté lyonnais. Avec le départ de Bruno Guimarães à Newcastle, l’OL perd son métronome, celui qui dictait le jeu de l’équipe de Peter Bosz en compagnie de Maxence Caqueret, le duo en forme de l’OL ces derniers temps. Sans Guimarães, l’entraîneur néerlandais va devoir réinventer le jeu de son équipe, tout en composant avec les nombreuses absences. Et la tâche sera d’autant plus ardue qu’il ne pourra pas compter sur ses recrues Romain Faivre et Tanguy Ndombele, non qualifiés pour ce match. À l’OM, les recrues que sont Cédric Bakambu et Sead Kolasinac ne sont pas qualifiées non plus mais Sampaoli peut compter sur sa défense titulaire au complet et sur Arkadiusz Milik pour occuper la pointe de son attaque.

Surfer sur la bonne dynamique
L’OL a bien débuté son année 2022 en prenant sept points sur neuf possibles contre le Paris Saint-Germain (1-1, le 9 janvier), à Troyes (0-1, le 16 janvier) et lors du derby contre l’AS Saint-Étienne (1-0, le 21 janvier). Un bon bilan d’un point de vue comptable mais celui-ci apparaît moins flamboyant si l’on regarde de plus près le contenu des prestations livrées dernièrement par les hommes de Peter Bosz. Un constat différent de celui de la première partie de saison, où l’OL peinait à obtenir des résultats, même lorsqu’il jouait bien. Mais l’heure n’est absolument plus au calcul pour un Lyon en besoin de points, 11e de Ligue 1 avant le coup d’envoi de ce match en retard, à trois points des places européennes mais à neuf du podium et de l’OM, le 3e. Un OM en pleine forme, qui reste sur cinq victoires de rang à l’extérieur en championnat et s’est qualifié ce week-end pour les 8es de finale de la Coupe de France en s’imposant aux tirs-au-but contre Montpellier (1-1, 5-4 t.a.b.), face auquel l’OL n’aura pas le droit au faux pas…

La stat – 15 %
C’est le pourcentage de victoires obtenues par l’OM contre l’OL en championnat au XXIe siècle. Contre Lyon, Marseille ne s’est imposé que six fois lors des quarante dernières confrontations entre les deux équipes. C’est son plus faible pourcentage de victoires face à un club affronté au moins trois fois dans cette compétition.

Les compositions probables
OL : Lopes – Dubois ©, Boateng, Lukeba – Gusto, Caqueret, T. Mendes, Henrique – Shaqiri, Cherki, Emerson.
OM : López – Lirola, Saliba, Ćaleta-Car, Peres – Rongier, Kamara, Guendouzi – Ünder, Milik, Payet ©.

Yvon Marcellin

OL-OM, 14e journée de L1, un match à vivre en direct et en intégralité ce mardi dès 20h45 sur Tonic Radio avec Yvon Marcellin et Max Maurice aux commentaires. Rendez-vous quelques minutes après le coup de sifflet final pour le débrief, toujours sur la page Facebook Tonic Radio  !


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste