Lyon : du sursis pour les agresseurs sans masque du conducteur de bus

Publié le 14 août 2020

Un chauffeur de bus de la ligne C7 a été agressé samedi à La Mulatière, près de Lyon, par deux jeunes hommes alcoolisés de 20 ans. Jugés ce jeudi, ils ont écopé de dix mois de prison avec sursis et de 105 heures de travail d’intérêt général.

Le conducteur, qui a notamment rappelé aux deux hommes que le port du masque était obligatoire dans le bus, a été victime à deux reprises de jets de bombe lacrymogène. Gisley et Abdel-Karim ont reconnu les faits en esquivant leur responsabilité, cette nuit-là, ils avaient bu.

Selon Le Progrès, ils ne se souviendraient de rien et Abdel-Karim sait juste qu’il a gazé le chauffeur par “peur” quand il s’est avancé vers eux. “C’est pas dans mes gênes», a-t-il déclaré, se souvenant que son père est conducteur de métro. Ce jeune a également bravé l’interdiction de la justice de sortir la nuit, étant sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une affaire en cours d’instruction.

Ils ont écopé de dix mois de prison avec sursis probatoire pendant deux ans, à 105 heures de travail d’intérêt général et à une amende de 400 €. L’agent des TCL est quant à lui en arrêt de travail et a été mis sous anxiolytique, il devra consulter un psychologue. 


En cours de diffusion

Titre

Artiste