Nantes – OL (3-4) : les tops et les flops

Publié le 18 janvier 2020

L’OL s’est imposé à Nantes (4-3) en 16ème de finale de la coupe de France à l’issue d’un match totalement dingue. Mes tops et flops :

Rayan Cherki
A 16 ans ½ ( ! où étiez-vous dans vos vies à cet âge-là?), le ”baby Gone” a réussi une performance XXL. Double buteur en moins de dix minutes, il a également délivré une magnifique passe décisive à Martin Terrier sur le troisième but lyonnais avant de faire de même pour Moussa Dembélé en seconde période. Sans oublier un penalty provoqué. Toujours aussi adroit techniquement, il est un régal pour nos yeux. A coup sûr l’un des futurs grands du football français.

Anthony Lopes 
Auteur de plusieurs parades, notamment un arrêt époustouflant pour éviter le 2-2, il a rassuré ses partenaires dans une fin de match étouffante. Comme un symbole, son ultime sortie aérienne a permis à l’OL de filer en huitième de finale !

Le jeu offensif
Des occasions, des belles passes, des tirs et des buts. Comme à Bordeaux, les Lyonnais ont réalisé un match offensif de qualité et leur maîtrise technique a fait mal aux joueurs de Christian Gourcuff.

Jason Denayer
Sur le banc à Bordeaux le week-end dernier en raison d’un retard à la causerie, le Belge a montré qu’il était bien le patron de la défense des Gones.

Les flops :

Joachim Andersen
De près ou de loin, il est impliqué sur les trois buts encaissés. Cela devient alarmant.

Le penalty de Dembélé
Comme à Reims, il l’a manqué. Il l’a surtout une nouvelle fois très mal tiré, avec peu d’implication. Sa course d’élan interroge : n’est pas Neymar qui veut…

Kenny Tete 
Le latéral droit a vécu un vrai cauchemar en première période. Toujours battu dans son duel avec Moses Simon, le Néerlandais a souffert face à la vitesse et la percussion du Nantais. Il doit faire mieux.

Julien Huët


En cours de diffusion

Titre

Artiste