On a testé la cire bio

Publié le 12 février 2019

Parce qu’on sait que très peu d’hommes seraient prêts à accepter une femme avec sa pilosité naturelle au quotidien, on mise tout sur la cire.

Mais cette méthode est loin d’être agréable et en fonction des instituts et de la cire utilisée, on réagit plus ou moins bien. Du coup, on s’est demandé si la cire bio ne pouvait pas améliorer la situation.

Les compositions, par rapport à des cires conventionnelles, sont différentes et l’impact semble moins important. Le fait d’utiliser des cires bio et hypoallergéniques beaucoup plus douces va limiter les rougeurs mais aussi la sensibilité. Vous l’aurez compris, la cire bio, c’est avant tout une histoire de confort et de réaction cutanée, mais c’est également l’assurance d’une formule propre, sans paraben, fixateurs chimiques ou autres perturbateurs endocriniens qui peuvent pénétrer l’épiderme.


En cours de diffusion

Titre

Artiste