Entretien : Rémi Camus, l’aventurier qui défend les problématiques autour de l’eau

Publié le 23 mars 2022

Petits, de nombreux enfants rêvaient de devenir aventuriers ou explorateurs pour faire comme les héros dans les films. Originaire de Villefranche sur Saône, Rémi Camus a accompli le rêve de milliers d’entre eux et est devenu aujourd’hui un aventurier explorateur reconnu.

Depuis une dizaine d’années, le Français se lance de nombreux défis afin de montrer les différentes problématiques liées à la pollution de l’eau et plusieurs projets autour de cette thématique lui sont venus à l’esprit. Pour son prochain événement qui se déroulera en septembre, Rémi a choisi de traverser la mer Méditerranée à la nage. Son objectif, relier Calvi (Corse) à la principauté de Monaco.

Une prise de conscience en pleine aventure

Depuis ses débuts, l’explorateur n’est pas attiré seulement par le fait de découvrir. À l’occasion du premier défi qu’il s’est lancé en Australie, le Français s’est retrouvé à « boire son urine » puisque l’eau était indisponible dans le désert. Un événement marquant qui a été un tournant dans sa carrière.

« Je me suis dit que si moi je rencontrais ce problème en 100 jours de course, de nombreuses autres personnes sont dans le même cas mais vivent cela quotidiennement. » D’où son intérêt concernant la problématique de l’accès à une eau potable et à la pollution de celle-ci. Et c’est lors de sa descente du Mékong en hydrospeed que Remi Camus a été choqué par cette pollution observée sur ce fleuve d’Asie.

L’aventurier du XXIe siècle

Le métier d’aventurier existe depuis de nombreux siècles, puisqu’il a commencé à l’époque des premiers rois et reines qui engageaient des personnes pour partir découvrir le monde à travers les océans et les continents. Une fois la mappemonde complète, le métier d’aventurier a connu une première évolution.

En effet, les personnes qui partaient à la découverte de la planète Terre ont dû apprendre à dépasser leurs limites pour explorer des endroits où aucun autre homme n’avait été capable d’aller. Pour expliquer ce nouveau phénomène, Rémi Camus prend pour exemple les explorateurs qui ont dû gravir l’Everest en 1953, puis donné un point géographique aux deux pôles et découvert les forêts primaires.

Pour le Français, le métier d’aventurier explorateur à une nouvelle fois changé au cours du XXI siècle. Devenu l’un d’eux, Rémi Camus partage maintenant toute son aventure dans son nouveau livre, publié ce jeudi 24 février et intitulé Aventurier de la vie.


Lyon 98.4 FM

En cours de diffusion

Titre

Artiste