Trottinettes : comment Tier s’implante à Lyon ?

Publié le 23 septembre 2020

Depuis la rentrée à Lyon, deux opérateurs se partagent le marché des trottinettes électriques. Il s’agit de Dott et Tier. Les entreprises ont été choisies par appel à projets pour déployer 2 000 trottinettes chacune à Lyon.
En ce qui concerne Tier, 1500 trottinettes sont actuellement déployées sur l’ensemble de la ville, le cap des 2000 trottinettes ne devrait donc pas tarder à être atteint.

Parmi les critères de l’appel à projets, on retrouve l’obligation de répartition des trottinettes sur l’ensemble du territoire puisque la flotte n’a pas le droit d’être à plus de 60% de son volume total dans le centre-ville. 40% de la flotte, minimum, se trouve donc hors de l’hypercentre. Au point clef pour les utilisateurs, la vitesse des trottinettes est volontairement réduite à 20km/h.

Sylvain Martin, le directeur régional de Tier

Autre nouveauté à Lyon, pour encadrer l’usage des trottinettes, des aménagements vont être réalisés pour permettre la création de stationnements dédiés aux petites deux-roues. Ces emplacements seront majoritairement des places de stationnement en amont des passages piétons. Terminer un trajet ne sera possible qu’au sein de ces emplacements pour les zones concernées afin d’avoir des stations d’attaches et de ne plus retrouver les trottinettes sur les trottoirs.

Sylvain Martin, le directeur régional de Tier

Pour remporter l’appel à projets, Tier a pu s’appuyer sur l’un de ses points forts : le respect de l’environnement. La durée de vie des trottinettes (désormais de deux ans à cinq ans), la recharge des batteries, matériaux utilisés ont été pris en compte, mais cela ne s’arrête pas là.

Sylvain Martin, le directeur régional de Tier

Les arbres sont plantés cette année en Europe mais aussi en Amazonie et plus particulièrement sur le territoire brésilien.


En cours de diffusion

Titre

Artiste